Le jour où j’ai compris que les rêves sont faits pour être vécus | Chronique d’une Sans Emploi Fixe | 18

Vendredi soir. On est posés dans notre jardin. Deux verres sur la table et des amis au bout du téléphone. J’en profite pour découvrir des concepts incroyables comme celui du slowpreneur. On papote de choses et d’autres en même temps. Avec les uns, on essaye de retrouver le nom d’une musique qui me trotte dansContinuer la lecture de « Le jour où j’ai compris que les rêves sont faits pour être vécus | Chronique d’une Sans Emploi Fixe | 18 »