Automne-hiver : saisons des kakis

Ça y est, c’est la saison des kakis !!! Si vous êtes, comme moi, friands de ces fruits de saison un peu particuliers, vous êtes certainement fort ravis… mais savez-vous que vous pouvez les cuisiner aussi, pas seulement les manger crus ?

Pour les curieux qui s’intéressent davantage à ce fruit, j’ai trouvé un article bien fait sur le blog d’un expert jardinier :

Le kaki est un arbre fruitier faisant partie de l’ébène et qui produit des fruits rouges qui sont très juteux à maturité.

Voici donc quelques-unes de mes recettes sucrées à base de kaki :

crème de kaki

Crème de kaki

Recette pour 2-3 ramequins

Ingrédients :

  • 1 kaki
  • 350 ml de lait végétal (riz, soja)
  • vanille (une pincée de poudre ou quelques gouttes d’arôme)
  • 3 c. à s. de sucre de canne roux ou de sirop d’agave

Marche à suivre :

  1. Couper le kaki en morceaux et les déposer dans un blender.
  2. Ajouter la vanille, le lait et le sucre.
  3. Mixer tout dans le blender.

P.S.: si vous obtenez un jus fort liquide, il est possible qu’il se solidifie en refroidissant (expérience 1er smoothie^^) –> solution : ne mettez pas trop de lait directement, selon la taille de votre kaki.

cookies fondants au kaki

Cookies fondants

Recette pour une quinzaine de cookies

Ingrédients :

  • 5 c. à s. crème de kaki
  • 150 g farine de riz
  • 50 g flocons de sarrasin
  • 5 c. à s. sucre de canne roux
  • 3 c. à s. pépites de chocolat
  • 1 œuf

Marche à suivre :

  1. Mélanger la crème, la farine, le sucre et les pépites dans un saladier.
  2. Ajouter l’œuf, mélanger le tout.

N.B. : Rajouter un peu de farine si vous souhaitez une consistance plus dure et moins fondante des cookies.

kakis

Et vous ? Comment mangez-vous le kaki ?

Autres recettes

Il paraît qu’on peut le cuisiner en version salée aussi, comme cette tajine de poulet au kaki. En farfouillant sur internet, j’ai trouvé ces autres idées : crumble, marmelade, compote pour bouts de choux, salade, mousse kaki et clémentine, carpaccio fruité ou panna cotta.

Profitez bien des fêtes 🙂

Comment passer à une alimentation bio pas chère ?

Pour ceux qui s’intéressent à l’alimentation biologique, comment faire pour pouvoir se le payer ? Voici ma technique testée pendant plus de 5 ans. 



Je l’ai déjà dit dans un précédent post, notre société ne nous pousse pas vers le bien-être mais la consommation. C’est pourquoi c’est à vous de définir vos besoins pour être bien dans votre corps et dans votre esprit. C’est ça la base d’une vie heureuse.

 

Le truc pour manger bio pas cher c’est très simple : n’achetez pas vos courses habituelles en version bio !

 

Pour passer au bio, il faut faire des choix dans son alimentation. Les produits chers en bio sont principalement les viandes/poissons, les huiles, les biscuits/chocolats et les produits hors saison ou industrialisés.

Quelques conseils basés sur mon expérience :


  • Les études ont montré que la viande n’est pas nécessaire à manger tous les jours, car il y a des protéines aussi dans les légumes (et certaines céréales). Alterner entre achats viande et poissons.

  • Non, vous n’avez pas besoin d’utiliser autant d’huile. Vous jetez le fond avant nettoyage, au final. Il y a des poêles qui ne nécessitent pas d’huile, d’ailleurs. Si vous durez plus longtemps avec de l’huile de qualité, c’est tout bénef!

  • Les légumes et fruits hors saison coûtent cher, certains condiments aussi. Faites un potager et plantez les bases (persil, ciboulette, basilic). Si vous aimez les tomates en hiver, bricolez une serre. Achetez le reste. Et si vous vivez en appartement, les paniers de légumes sont une bonne facon d’acheter local de saison et à bas prix.

  • Les biscuits, chocolats et bonbons, vous le savez, il ne faut pas en abuser.

Si vous avez envie de sucré, vous avez probablement besoin de protéines.


Si vous êtes nerveux, grignoter du sucre va augmenter vos humeurs. Choisissez des en-cas du style fruits frais ou secs (plein d’oméga 3), du chocolat noir ou même du yaourt (le végétal n’impacte pas les intestins non plus).

Mon petit truc au boulot pour le moment, c’est le gingembre enrobé de chocolat ou les noix grillées.

  • Éviter les produits trop travaillés /industrialisés. Prenez le temps de cuisiner !


C’est bon pour la santé, le moral et ça détend (normalement).

  • Éviter de retourner souvent au magasin. Terminer vos armoires avant de faire des courses supplémentaires !

La meilleure façon de limiter les achats imprévus et pas tout à fait nécessaire, c’est de s’éloigner de la source de tentations ! En plus, souvent il reste des ingrédients de base dans vos armoires pour vous faire des desserts (n’est-ce pas ?!).

Cette technique m’a réellement aidée à affronter les périodes moins riches de ma vie 🙂
Quoi que vous fassiez, n’oubliez pas d’être gentil envers vous-mêmes et assumez pleinement vos choix de vie. Vous n’avez pas besoin de les justifier.

À vos fourneaux 🙂

Mes muffins préférés : sans gluten, sans lait et à la myrtille

Délicieuse petite pâtisserie sans gluten et sans lait : le muffin de Schnitzer. Mon préféré est à la myrtille. C’est bio et bon pour la santé.

Je ne sais pas vous, mais personnellement, quand je regarde un film et que je vois quelqu’un manger ou boire quelque chose, ça me donne envie d’en manger/boire aussi.

Vous avez déjà vu Charlie’s Angels ? Au début du film, Alex fait des muffins à la myrtille… qui ne sont pas trop au goût de ses collègues et amies Dylan et Natalie. Non, ça ne vous dit rien ? Petit rappel vidéo ici.

Bref, depuis que j’ai vu ce film, j’apprécie manger des muffins… mais sans gluten c’est difficile à réussir et difficile à trouver. J’ai découvert la marque Schnitzer il y a un an ou deux, et ils en font des vraiment bons ! Pas secs du tout, ils sont délicieux !

Et vous, avez-vous des préférences « muffins » ? :p

P.S.: j’apprécie le café depuis que je regarde Gilmore Girls aussi 😉

Ma bière bio sans gluten préférée !

Alors honnêtement, la bière, c’est vraiment une affaire de goût. Mais la meilleure bière sans gluten que j’aie goûter c’est celle-ci : Neumarkter Lammsbräu Glutenfrei.

C’est une bière allemande bio et sans gluten. Son goût n’est pas trop fort, on ne s’en lasse pas. Et mon corps confirme (j’ai déjà eu des démangeaisons après d’autres bières sans gluten). Niveau alcool, elle n’est pas trop forte non plus, donc c’est parfait. Personnellement, je ne suis pas très fan des bières sucrées et fruitées… même si il y a une bonne Brunehaut fruitée sans gluten.

Comme ça, vous connaissez même ma bière bio sans gluten préférée !

Allez,  ne soyez pas timides, dites-moi vos bières préférées !!

Smoothie vert

Pour les intéressés de smoothies et boissons vertes… j’ai testé celle-ci il y a un an. Elle va vraiment bien au blender Vitamix. Et c’est super bon pour la santé.

Ingrédients :

  • Lait de coco
  • Feuilles d’épinard
  • Pomme
  • Carotte
  • Citron (1/2 jus)
  • Gingembre (1 cm)
  • Sirop d’agave

 

Marche à suivre :

Mixez le tout dans un blender (coupez les ingrédients en morceaux selon  la puissance de votre appareil).

Ce smoothie vert peut se faire avec d’autres feuilles vertes, comme du kale. La carotte n’est pas conseillée avec les blenders de faible puissance. Avec des légumes aussi durs, il vaut mieux prévoir de passer le mélange à la passette pour éviter les morceaux fibreux.
Le sirop d’agave peut être remplacé par des fruits mûrs, comme la banane.

Une variante ajoute 50g de mangue séchée qui a trempé 8h dans de l’eau de source (source : Bio-info).

Chips bio/sans gluten 

Avez-vous déjà regardé la quantité d’ingrédients qu’il y a dans les chips selon les goûts ? La plupart des chips (paprika par exemple) contiennent du blé ou du lait… juste pour leur donner du goût ! Je vous évite le discours sur les additifs dangereux pour la santé (style glutamate monosodique et aspartame). En tout cas, cela fait plaisir de savoir qu’on manger des chips aux goûts variés (sel, paprika, romarin, etc.) sans risquer de trop perturber son corps.

Voici donc ma marque préférée de chips : Go Pure.

Et vous, quelle est la vôtre ?

Poêlée de légumes, saumon et pommes de terre

Nouvelle recette inspirée par mon petit tour au magasin bio/vrac…

Ingrédients :

  • 1 tomate
  • 1 courgette jaune
  • 1 carotte
  • petit pavé de saumon
  • 4-5 pommes de terre
  • Huile d’olive ou de coco
  • Sel aux herbes (j’utilise l’Herbamare)
  • Mélange d’épices pour pommes de terre comme le « Palais d’Or » (anciennement connu sous le nom de « Potatoes’ Desire »)

 

Marche à suivre :

  1. Découper les légumes en (demies) rondelles.
  2. Faire fondre les légumes dans une poêle chaude avec de l’huile.
  3. Assaisonner (sel aux herbes).
  4. Faire chauffer l’eau et cuire les pommes de terre.
  5. Découper le saumon en dés.
  6. Déplacer les légumes sur les bords de la poêle et placer les dés de saumon au centre.
  7. Pour assurer une cuisson douce, poser un couvercle sur le saumon.
  8. Une fois les pommes de terre cuites, couper-les en morceaux et ajouter-les à la poêle.
  9. Ajouter de l’huile et un mélange d’épices pour pommes de terre.
  10. Bien mélanger puis servir.

Bon appétit !

Meilleures pâtes sans gluten

Cela fait plus de dix ans maintenant que je mange sans gluten. Les magasins et restaurants en Belgique se sont améliorés avec le temps (il faut dire que c’est un marché à la mode !). Pourtant, les produits sans gluten les plus connus du large public sont à base de maïs, compliqués à cuire/réussir, souvent mauvais en bouche et trop durs une fois froids. C’est pourquoi je vous partage aujourd’hui mes pâtes sans gluten préférées.

Mon expérience en nourriture sans gluten m’a permis de tester tellement de produits que j’ai fini par trouver les meilleurs pour mon petit palais sélectif. En matière de pâtes, ce sont les pâtes à base de riz complet (brun) qui sont les meilleures. Mes préférées ont une touche de wakamé qui donne une couleur amusante et un léger petit goût style légumes verts (pures).

Les avantages de mes pâtes préférées (King Soba et Terra Sana) :

  • Elles ont un bon goût.
  • Elles cuisent facilement (comme des pâtes traditionnelles au blé).
  • Leur temps de cuisson est rapide : 4-6 min (selon la marque et les ingrédients) !
  • Elles sont divisées en lots individuels ! Super pratiques pour savoir si vous aurez assez pour tout le monde !
  • Elles s’accordent avec toutes les sauces, tous les légumes, toutes les viandes.
  • Leur rapport qualité-prix est top. Cela reste moins cher qu’en restaurant et vous n’aurez plus besoin de médicaments pour vos intestins sensibles au gluten (mon humble avis très généralisé… faut voir comment votre métabolisme fonctionne, bien sûr).

 

Voici quelques conseils francs si vous avez l’intention de cuire des pâtes sans gluten pour vous ou pour un invité « casse-pied » :

  • Évitez les pâtes à base de maïs ou de riz blanc !

Tout simplement parce que :

  1. Elles ont un mauvais goût (voire pas du tout de goût).
  2. Elles sont galères à cuire : elles collent, tombent vite en miettes.
  3. Elles seront dures en version froides dans votre salade de pâtes, désolée.
  4. Même pas chères, ça finira en gaspillage.
  5. Le maïs et le riz sont les premières céréales transformées en OGM.

Si cela est important pour vous d’éviter les OGM (reconnus dangereux pour la santé), prenez-les en bio. Faites vos choix en connaissance de cause, les amis 🙂

  • Choisissez des pâtes à base de céréales sans gluten complètes : riz brun, sarrasin, quinoa, etc.

J’en profite pour faire un petit Nota Bene. Donc notez bien ceci :
Les céréales sans gluten sont aussi complètes que les céréales complètes avec gluten. Les céréales « normales » proposés dans votre quotidien sont généralement plus raffinées (donc moins complètes) que les céréales sans gluten (moins travaillées).
Les produits sans gluten sont réalisés avec plus de variétés que des produits avec gluten.

  • Ne vous prenez pas la tête, les pâtes ne sont pas les seuls féculents en Belgique ! Vous pouvez manger aussi des pommes de terre, du riz (attention, certains coeliaques ne supportent pas le riz glutineux), du quinoa, du sarrasin, etc. !

Il existe de plus en plus de produits qui servent de féculents. Les légumineuses peuvent aussi remplacer les féculents pour certains repas. Soyez inventifs 🙂

  • Préparez et mangez plus de légumes, vous aurez besoin de moins de nouilles !

 

En bref, mes marques de pâtes sans gluten préférées (bio) sont King Soba et Terra Sana.

Et vous, amis sans gluten, lesquelles préférez-vous ?

Mes crêpes maison (sans gluten, sans lait animal et sans sucre)

Ingrédients :

  • 3 oeufs
  • 1 tasse de farine de riz
  • 1 tasse de fécule de pomme de terre
  • 3/4 tasse de lait végétal (riz, par exemple)
  • Facultatif : 1-2 c. à s. de sirop d’agave (selon votre goût)

 

Marche à suivre :

  1. Mettre la farine dans un saladier.
  2. Ajouter les œufs et commencer à mélanger.
  3. Incorporer le lait.
  4. Veiller à bien écraser les grumeaux au fur et à mesure
  5. Faire chauffer une poêle avec de l’huile de coco ou d’olive.
  6. Le mélange doit être homogène et suffisamment liquide.
  7. Une fois la poêle chaude et votre mélange prêt, verser une louche de la pâte à crêpe dans la poêle.
  8. Retourner la crêpe lorsque la face visible apparaît sèche.
    Les proportions indiquées permettent d’obtenir environ 5-6 crêpes, selon la taille de votre poêle.

    Bon appétit !

Crêpes Zucchini

Ingrédients :

  • courgette râpée
  • feuilles d’épinards (une poignée)
  • sel, poivre (une pincée)
  • bicarbonate de soude (une pincée)
  • huile d’olive (2 c. à s.)
  • yaourt soja nature (3 c. à s.)
  • oeufs (2)
  • fécule de pomme de terre (75g)

Marche à suivre :

  1. Mélanger la courgette râpée, les feuilles d’épinards, le sel, le poivre, le bicarbonate de soude et l’huile d’olive.
  2. Ajouter le yaourt, les œufs et la fécule.
  3. Bien mélanger.
  4. Préchauffer un peu une poêle.
  5. Verser la pâte dans la poêle chaude en une ou deux fois selon l’épaisseur de crêpes souhaitée.

Bon appétit !

Cake aux poires à ma façon 

L’autre jour, au magasin bio, ils proposaient des poires en vente rapide. Elles étaient bien mûres et sucrées, parfaites en les cuisinant le jour même. C’est ce qui m’a donné l’idée de faire un cake aux poires.

Ingrédients :

  • 3 poires bien mûres
  • 3 c. à s. fécule de pommes de terre
  • 1 tasse farine de riz et châtaigne
  • 1/2 tasse sucre brun
  • 2 oeufs

Recette :

  1. Mélanger la farine, la fécule et le sucre
  2. Éplucher les poires et les couper en morceaux 
  3. Ajouter les poires puis les jaunes d’oeufs
  4. Mélanger le tout
  5. Battre les blancs d’oeufs et les incorporer à la pâte 
  6. Préchauffer le four à 200 degrés
  7. Huiler un plat ou un moule
  8. Verser la pâte dans le moule
  9. Cuire le gâteau au four à 180 degrés durant 30minutes

La Pizza Reine – mon coup de cœur pizza

La Pizza Reine (sans gluten et végan) au feu de bois des P’tits Chefs du Bio

Vous l’avez vue dans un frigo de la section ‘bio’ de votre supermarché ? Le prix (7-8€) vous a refroidit ? La taille ne vous paraissait pas assez grande ? Vous vous demandez ce qu’il reste dedans si on enlève tout ça (gluten, lactose, graisses animale) ?

Je l’ai testée aujourd’hui, et c’est avec plaisir que je vous partage qu’elle en vaut la peine ! C’est la première pizza sans gluten et végan que je mange en Belgique. C’est la première vraie pizza que je peux manger depuis des lustres !

Avant, je devais attendre de retourner en Angleterre pour manger une pizza digne de ce nom. Ne cherchez pas trop loin pour comprendre, ce n’est pas leur spécialité. Mais le pays propose plus facilement qu’en Belgique des produits sans gluten et là-bas, la chaîne de restaurants Ask Italian en fait des vraiment bonnes.

Bref, cette Pizza Reine est mon coup de cœur pizza. L’odeur est appétissante. Le fromage végétal est fondant et surprenant. Combiner la croûte, la sauce tomate et le centre garni est vraiment très bon en bouche. La pâte est légère et fraîche. Les olives ne sont pas trop fortes, mais gardent leur petit goût ; il faut toutefois veiller à ne pas avaler le noyau par enthousiasme gourmand ! Et, malgré sa taille, elle a suffi à remplir mon estomac (habituellement, je mange une pizza plus grande).

Honnêtement, je n’ai pas vraiment su identifier chaque élément de la garniture alors, pour évaluer le rapport qualité-prix, j’ai regardé les ingrédients affichés sur la boîte. Nous avons donc en garniture des champignons (ça je les avais reconnus), du fromage végétal et du jambon végan. Les deux derniers sont faits à base de produits végétaux complets et naturels. Franchement, le jambon m’a surprise aussi parce qu’il était plutôt onctueux et mou, tout en ayant un goût très proche du jambon. Les ingrédients sont standards pour ce type de produits végan. Le tout vaut amplement, d’après mon expérience, le prix.

D’ailleurs, si vous hésitez toujours, c’est moins cher qu’un resto italien et votre régime sans gluten et végan est respecté ! C’est aussi à peu près le même prix qu’un repas du même régime dans des restos rapides (Exki, par exemple).

Il ne vous reste qu’à vous lancer, l’acheter, la cuire 10 minutes au four préchauffé et déguster ! Bon appétit !

En savoir plus sur la marque Les P’tits Chefs du Bio : http://www.les-ptits-chefs-du-bio.com/ ou juste sur leurs pizzas.

Pancakes aux patates douces

Ingrédients :

  • 1 patate douce (environ 500g)
  • 2-3 œufs
  • 1 c. à s. de fécule de pommes de terre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive ou de coco à cuire
  • 1 ou 2 c. à s. de lait végétal
  • 1 ou 2 c. a s. de sirop d’agave

Marche à suivre :

  1. Éplucher et couper la patate douce en morceaux
  2. Les faire cuire au cuit-vapeur (15-20 min)
  3. Faire chauffer une poêle avec de l’huile
  4. Écraser les patates douces cuites
  5. Ajouter les œufs entiers et bien mélanger
  6. Incorporer la fécule et bien mélanger
  7. Si la consistance de la pâte n’est pas assez homogène (trop épais), ajouter du lait végétal et/ou du sirop d’agave selon votre préférence
  8. Si la consistance est trop liquide, ajouter un peu de fécule de pommes de terre
  9. Verser une demie louche de la préparation dans la poêle
  10. Une fois que des bulles apparaissent, retourner le pancake
  11. Continuer ainsi pour chaque pancake

Bon appétit 🙂

Confiture à la framboise 

Ingrédients :

  • Framboises
  • Gélifiant (Marmello, par exemple – quantité selon consistance souhaitée et indications mentionnées : expériences personnelles = 1 à 2 sachets pr 1,8kg de fruits)
  • Sucre (de canne roux ou sirop d’agave)

Recette :

  1. Cueillir les framboises, les laver (eau filtrée)
  2. Cuire les framboises dans une grande casserole avec un fond d’eau
  3. Une fois cuites, écrasez les framboises
  4. Filtrer la purée de framboises à l’aide de passettes et/ou d’étamines
  5. Ajouter le gélifiant et bien mélanger
  6. Porter à ébullition
  7. Ajouter le sucre et remuer
  8. Une fois le sucre bien intégré/fondu, verser la confiture chaude dans des bocaux
  9. Refermer les couvercles et laisser refroidir

Se régaler sur cracottes, petit pain (sans gluten :p ), crêpes ou cakes !