Un déodorant maison : vraiment efficace ?

Honnêtement, trouver un déodorant naturel et efficace (sans aluminium et qui n’arrête pas la transpiration…) de nos jours, ce n’est pas simple.

Pendant des années, j’ai utilisé un déo très chouette à base d’hamamélis mais c’est un produit allemand et ça devenait compliqué de s’en procurer. Puis j’ai testé le baume déodorant d’Acorelle, qui est assez efficace mais je suis rapidement arrivée au bout du pot. C’était donc pour moi le moment idéal pour tester et faire moi-même mon déodorant maison (yes! DIY! 😀 ).

Continuer la lecture de « Un déodorant maison : vraiment efficace ? »

10 choses qu’il faut se rappeler au quotidien lorsqu’on cherche du boulot

Cela fait quatre ans que j’ai quitté l’université… et les périodes de chômage ont alterné avec les missions d’anthropologie : parfois une semaine, parfois un-deux-trois mois, parfois plus. À chaque fin de mission, j’oscillais entre la satisfaction du job accompli et l’inconnu du reste de mon avenir. Je percevais les premiers jours comme un peu de temps de repos après avoir mené ma mission à bien et j’en profitais pour faire toutes les choses que j’avais mises de côté afin de rester concentrée. Généralement, c’est après une semaine ou deux de repos/occupation avec les tâches quotidiennes et autres petits projets bénévoles que je commençais à développer un état de lassitude et de démotivation… et c’est dur d’en sortir.

Honnêtement, je ne suis toujours pas certaine de connaître les ingrédients de « LA réussite » pour sortir de ces périodes de chômage. Mais à force, j’ai quelques idées qui se sont dessinées et j’espère que cela va aider certains d’entre vous.

Je ne souhaite rivaliser avec personne. J’espère juste qu’on va tous s’en sortir.

C’est vraiment important de garder en tête les choses suivantes :

  1. Qui êtes-vous ? Quelles sont vos compétences et vos atouts ? Quelles sont vos préférences de travail ?
    Personnellement, l’unif m’avait déjà appris que je suis adaptable et que j’apprends vite… Mais c’est en travaillant en tant qu’intérimaire dans un supermarché que je me suis rendue compte que j’appréciais vraiment le travail d’équipe. J’avais également sous-estimé ma capacité à relativiser et mettre en perspective le fait que les autres sont humains et font parfois des choses qui peuvent m’embêter ou ne pas me paraître logique… Il faut dire que mon expérience familiale m’avait vraiment fait croire que j’étais susceptible, ce qui n’est apparemment pas le cas du tout dans le domaine professionnel.
  2. La positivité amène plus de chances que la négativité.
    Notez des phrases rassurantes un peu partout chez vous. C’est important parce que – let’s face it – les gens avec qui on vit ne savent pas forcément trouver les bons mots (je ne vous raconte pas le nombre de fois que j’ai attendu une petite phrase de soutien et d’encouragement de mon entourage et que je n’ai eu qu’impressions d’être stupide, incapable de passer à autre chose et inadéquate pour m’intégrer à la société).
  3. Il vous faut des phrases telles que :
    Croire en un meilleur avenir implique de penser, parler et agir comme si c’était déjà le cas… les émotions aident beaucoup.
    Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde.
    Je sais que le futur fait peur mais vous trouverez votre voie !
    Ce que vous pensez maintenant crée votre futur. Alors respirez et définissez ce que vous aimez et aimeriez dans votre vie.
    Ce n’est jamais trop tard pour un nouveau départ.
    Il y a toujours une raison de SOURIRE. Trouvez-la.
    Appréciez ceux qui ne renoncent pas à vous.
    Faites de vous-mêmes la priorité de temps en temps. Ce n’est pas égoïste, c’est nécessaire !
    Vous ne pouvez pas forcer une connexion avec quelqu’un. Nous rencontrons les bonnes personnes au bon moment dans les bonnes circonstances.
    La vie est meilleure lorsqu’on ne prend pas tout sérieusement : riez !
    Vous ne devrez jamais forcer quelque chose qui doit vraiment être.
    Tout stress, anxiété, dépression est causée lorsqu’on oublie qui on est et qu’on commence à vivre pour faire plaisir aux autres.
    Peu importe à quel point vous êtes ouvert et paisible, les gens ne pourront vous découvrir qu’aussi profondément qu’ils ne se connaissent eux-mêmes.
    Parfois, s’accrocher fait plus de dégâts que de lâcher prise.
    La confiance, ce n’est pas : « Ils vont m’aimer. » ; c’est plutôt « J’irai bien, même s’ils ne m’aiment pas. »
  4. Que voulez-vous faire de votre vie ? Quel est votre job idéal et votre plan de carrière ? Souhaitez-vous un emploi qui laisse du temps pour d’autres activités ? Souhaitez-vous travailler longtemps à horaire stable ou à horaire fixe ?
    N’oubliez pas de considérer le fait que parfois, on pense vouloir quelque chose et il s’avère qu’on n’en a pas besoin.
    Définissez bien votre but dans la vie en fonction de qui vous êtes et voulez être.
  5. Pour ma part, je pensais que j’appréciais être là pour mes collègues archéologues quand ils avaient besoin de moi. Et il s’est avéré que j’avais du mal à supporter le fait qu’on ne me considère pas comme utile en dehors de ces moments-là. J’ai découvert que je suis quelqu’un qui donne beaucoup, a beaucoup d’idées et de courage pour mener à bien un projet et seulement réaliser des missions par moments, ce n’était vraiment pas satisfaisant… car je savais qu’il y avait bien plus à faire ! J’ai essayé de partager ces pensées avec les personnes qui décidaient des budgets, mais ce sont des choses qui prennent du temps… et je ne souhaitais plus attendre.
  6. Vous allez traverser des moments difficiles, constitués de sentiments de rejet, d’abandon, d’insécurité, d’inutilité… mais c’est temporaire. Rappelez-vous que les seules personnes qui restent au chômage toute leur vie et dépendent d’autres personnes l’ont choisi et accepté… pour des raisons d’organisation familiale, voire un manque d’envie de s’intégrer à la société.
  7. Chaque situation de vie est temporaire. Lorsque la vie est bien, profitez-en à fond. Lorsque la vie ne va pas si bien, rappelez-vous que cela ne sera pas pour toujours et que de meilleurs jours s’annoncent.Votre moment arrivera.

  8. Quoiqu’il en soit, si vous ne souhaitez pas rester dans cette situation difficile, vous n’y resterez pas. Identifiez les éléments qui vous y coincent : manque de confiance en soi, difficulté à convaincre un employeur, budget limité dans votre domaine, absence de voiture, besoin d’un permis, besoin d’une formation complémentaire… Pensez-vous que cela soit surmontable ? Soit vous acceptez la difficulté telle quelle et trouvez une parade pour que cela ne vous empêche pas d’obtenir un emploi, soit vous résolvez la situation et définissez des choses à faire pour cela (voir un coach pour la confiance, regarder après une voiture à acheter ou louer, s’organiser pour vous préparer au permis ou à une formation…).
  9. Les rejets de candidatures… ne sont pas vraiment dirigés contre vous.
    C’est dur de ne pas le prendre pour soi, surtout à force d’avoir des réponses formelles, toutes faites et qui se ressemblent toutes, mais cela n’a rien à voir avec vous si les personnes chargées de sélectionner les candidats ne vous prennent pas.
  10. Pensez-y un instant : vous êtes assistant RH et vous devez trouver des candidats potentiels pour un poste. On vous donne la description d’emploi à laquelle les candidats ont répondu. Vous avez une centaine de CV sur votre bureau et vous devez faire la première sélection en moins d’une heure. Le premier critère que vous passez en revue sur tous ces CV est le diplôme. Tous les autres qui n’ont pas le diplômes requis sont mis de côté, même si leur expérience leur a apporté les mêmes compétences. L’étape suivante, ce sont les preuves temporelles d’expérience et des compétences recherchées que vous visez sur les CV restants… etc.
    Vous voyez ? Ce n’est pas contre vous. Vous vous seriez probablement éliminé vous-même avec ce principe. Heureusement, tous les employeurs ne sont pas comme ça.
  11. Restez ouvert(e) aux nouvelles opportunités !
    On ne sait jamais ! Vous pourriez avoir la possibilité de vous découvrir de nouveaux aspects de vous-mêmes avant de trouver quelque chose de fixe ! Parfois s’engager dans un projet bénévolement peut vous aider à rencontrer des gens qui pourraient vous aider dans votre recherche.
    Ou même, vous pourriez être appelé par une agence à laquelle vous avez envoyé votre CV il y a plusieurs mois et où une place se libère…
  12. Personnellement, cela faisait près de trois mois que j’avais trouvé une situation plutôt intéressante et confortable lorsqu’on m’a proposé un emploi stable, tel que je le désirais depuis un moment.
    En fait, j’étais tellement déconnectée de mon gsm lorsque je travaillais en rayon et préoccupée par mes projets d’édition en freelance que j’ai failli laisser tomber cette chance avant même de la considérer. C’était trop beau pour être vrai, et j’avais laisser tomber. Je n’y croyais plus et je me sentais bien dans la situation où j’étais.
  13. Améliorer son CV et trouver des mots-clés appropriés pour vos compétences sont deux choses importantes avant d’envoyer votre candidature.
    Mettre à jour son CV, c’est parfois rébarbatif… mais l’améliorer est important, surtout selon d’autres perspectives. Demandez des conseils à des amis, des parents, des conseillers d’agence intérim, etc. Vérifiez que vous utilisez les mêmes mots-clés que les entreprises pour lesquelles vous postulez. Être créatif peut aussi augmenter vos chances d’attirer l’attention 🙂
  14. Travailler réellement par moments, réaliser des projets concrets que vous pouvez mettre en valeur peut vous aider à démontrer vos compétences. Être bénévole pour une association, cela donne un aperçu de la réalité du monde du travail… que l’on perd parfois quand on reste au chômage trop longtemps. Vous avez beaucoup de choses d’en apprendre sur vous-mêmes de cette façon, que ce soit en travaillant en intérimaire ou en étant bénévole pour une cause qui vous est chère.
  15. Veiller à avoir des journées remplies mais flexibles !
    Autant il est important de s’occuper avec des projets, diverses activités et quelques hobbies, autant il faut également rester disponible. Une telle flexibilité est difficile à maintenir lorsque la routine s’installe… et que l’on se lance dans plusieurs projets. Il ne sert à rien de rester disponible tout le temps et d’attendre sagement que les entreprises vous contactent en retour. Il vaut mieux être proactif, s’investir à la fois dans certaines activités et à la fois aller vers les entreprises qui vous intéressent.
  16. Être trop déconnecté de la société nuit beaucoup lors de l’entretien.
    Afin de limiter les poussées de sincérité trop intenses en plein entretien, il est important de rester connecter aux autres : autant le monde du travail que les amis et la famille. Il arrive fréquemment que l’on oublie – sans le vouloir – de faire la différence entre un interlocuteur internaute, des proches, des amis et … le potentiel employeur. En fait, quand on est trop branché sur soi, son ressenti et son envie de travailler, on a tendance à compartimenter les candidatures et jobs et on se trouve déconnecté du monde extérieur. La conséquence est souvent une incapacité de se contenir de parler en présence de personnes à l’écoute.
    D’ailleurs, même en vivant avec des gens (parents, partenaires, colocataires), ceux-ci ne sont pas toujours véritablement disponibles et disposés à écouter nos désirs et motivations pour un emploi. Comme un(e) étudiant(e) en blocus qui voit peu de monde pendant plusieurs semaines… d’office, lorsque l’étudiant(e) se trouvera face à une personne à l’écoute, il/elle se mettra à parler bien plus que de coutume.
    De même, lors d’un entretien, l’employeur pose des questions qui peut nous donner cette impression d’intérêt sincère pour notre personne, notre volonté et nos souhaits… ce qui risque de nous mener à parler trop et perdre l’écoute de l’interlocuteur.
    Alors, sortez de chez vous suffisamment que pour vous contenir lorsqu’on vous demande vos motivations et votre idéal 😉

 

En espérant que cela vous aide 🙂
Courage les amis !

5 produits du quotidien qui peuvent sauver la planète

Super busy working girl à tendance écolo ? Ou tu t’intéresses simplement à limiter ton impact sur l’environnement ? Voici cinq produits que tu utilises au quotidien et qui peuvent aider à sauver la planète :

Continuer la lecture de « 5 produits du quotidien qui peuvent sauver la planète »

La clé pour trouver son partenaire de vie

Si vous êtes un(e) romantique prononcé(e) comme moi, vous espérez probablement beaucoup de chaque relation que vous tentez. La clé pour s’en sortir du challenge de « l’amour » est de définir les 5 critères principaux auxquels cette personne doit correspondre.

Vous avez un caractère fort ? Les gens s’arrêtent parfois à votre apparence et/ou votre intelligence pour définir qui vous êtes ? Quand ils se rendent compte que vous mangez différemment ou que vous vous intéressez à des pratiques « bizarres » liées à l’énergie (feng shui, yoga, etc.), ils ont tendance à changer d’avis et se fermer ? Essayez de trier ces personnes avec ces critères et choisissez qui vaut la peine que vous tentiez l’aventure difficile de la relation de couple.

Love

Exemple personnel qui m’a mené à la solution :
Je suis tombée sur plusieurs mecs différents que j’aimais beaucoup mais avec qui ça n’a pas marché pour des raisons différentes :

  • B ne m’a pas réellement donné une chance de lui montrer qui j’étais.
  • V m’a promis de venir me voir régulièrement et n’a pas été honnête envers moi quant à la raison qui l’a poussé à casser sa promesse.
  • E n’avait pas vraiment coupé les liens avec sa mère et n’arrivait pas à se gérer suffisamment à mon goût.
  • R m’a manipulé pour obtenir une relation sérieuse alors qu’aucun de nous deux n’était prêts.
  • J faisait des projets sans moi à l’étranger.
  • N ne s’intéressait pas réellement à chaque aspect de ma personne (beauté, intelligence, régime alimentaire différent, intérêt pour l’énergie).

Du coup, j’ai défini les critères suivants :

  • Il devait être honnête et franc avec moi.
  • Il devait habiter à proximité de chez moi (surtout dans le même pays).
  • Il devait s’intéresser à qui je suis réellement et accepter (et ne pas avoir peur) de chaque aspect de ma personne.
  • Il devait savoir se gérer seul.
  • Il devait avoir envie de faire de passer du temps avec moi.

Je dis « devait » parce qu’il s’est avéré que mon meilleur ami correspond à tous les critères (nous avons notre petit « happy ending » à nous, et je vous le souhaite aussi chers lecteurs ! 🙂 ). C’est vrai qu’une amitié peut être un super préambule à une relation de couple parce que vous vous connaîtrez déjà.

En fait, je suis convaincue que ces critères (honnêteté, proximité, intérêt/acceptation, indépendance, projets communs) peuvent être utilisés pour trouver un(e) partenaire de vie formidable et vivre une super histoire d’amour. Adaptez-les si besoin, mais, à mon humble avis, ceux-ci sont importants dans beaucoup de relations amoureuses.

love laugh

J’ajoute quand même que le pire élément dans une relation – surtout quand elle ne marche pas hyper bien -, c’est la communication « épistolaire »/digitale, parce qu’on interprète beaucoup trop ce que l’autre dit, et cela peut varier selon notre humeur. Mais ça altère la perception de la relation pour chaque personne et si vous ne vous connaissez pas assez bien, ça peut limiter les possibilités de récupérer les problèmes de votre couple. Soyez présents à vous-même et à votre partenaire de vie 🙂

Si vous avez un doute, jetez un œil à ces quelques conseils complémentaires pour vivre une relation harmonieuse. Si les critères que vous avez défini ne s’appliquent à personne (que vous connaissez), peut-être n’êtes-vous pas prêt(e)s pour une véritable relation de couple, peut-être n’avez-vous pas assez de recul ou même n’avez-vous pas assez confiance en vous…! Quoi qu’il en soit, gardez en mémoire que chaque chose arrive en son temps.

 

Détoxifiez votre corps : 5 actions essentielles

Comment nettoyer votre corps pour bien démarrez l’année ? Voici 5 actions essentielles pour toute détox :

  1. Levez-vous tôt !
  2. Buvez de l’eau chaude avec un citron !
  3. Prenez des « douches froides » !
  4. Faites du sport !
  5. Adaptez vos repas pour faire le plein de légumes !

***

1. Bien dormir mais se lever tôt

Même si vous êtes fatigués, c’est important de se lever tôt. Quand vous avez vraiment besoin de sommeil, couchez-vous tôt, vous récupérerez votre sommeil plus efficacement et ça ne décalera pas vos journées !

se lever tôt

2. Bien boire et commencer la journée avec une eau tiède citronnée

Boire de l’eau chaude (tiède), éventuellement avec du citron et même du gingembre, permet au corps de bien se nettoyer. En commençant la journée avec une telle boisson, vous êtes sûrs que vos cellules se régénèreront bien mieux. Pourquoi de l’eau chaude ? Parce que le corps n’est plus besoin d’élever la température de l’eau pour l’amener à votre température interne… et il peut focaliser cette énergie pour digérer et évacuer les toxines.

D’ailleurs, pensez aussi à boire suffisamment d’eau : au moins 1 l, voire 1,5 l par jour (c’est à vous de définir ce dont votre corps a besoin !). Jetez un oeil à cet article si vous voulez des bonnes raisons de boire de l’eau (et pas d’autres boissons qui contiennent de l’eau).

 

eau chaude, citron et gingembre
Photo par Dominik Martin sur Unsplash

3. Se laver à l’eau « froide »

Prendre des douches progressives – tièdes puis froides – permet d’activer votre circulation sanguine. Et quand le sang circule bien, tout va bien. Le mieux est de vous réchauffer un peu puis de descendre progressivement la température de la douche : Commencer par arroser vos pieds, remonter vers vos jambes puis votre abdomen jusqu’à la tête. Le but n’est pas de prendre une douche glacée (et éviter un choc thermique) mais juste de redescendre votre température corporelle. Vous serez aussi bien réveillé(e) et prêt(e) pour une super journée !

douche nature
Photo par Seth Doyle sur Unsplash

4. Bouger, courir, pédaler, … en bref : faire du sport

Faire du sport, c’est évacuer les toxines et émotions emmagasinées par votre corps lors des fêtes. Cela oxygène le cerveau aussi et permet même de vous inspirer dans vos projets ! J’ai listé d’autres super raisons pour faire du sport ici.

5. Bien nourrir votre corps (ça veut dire des légumes)

Pendant votre détox, c’est bien d’arrêter le sucre et le chocolat… mais vous n’êtes pas puni pour autant. Vous pouvez très bien prendre un peu de chocolat (ou une galette des rois) en dessert. Vous pouvez prendre un chocolat chaud quand vous rentrez frigorifié(e) par le vent, la pluie ou la neige de ce mois de janvier.

Mais évitez les chips avant le repas & privilégiez les légumes :
– des carottes ou du chou-fleur en apéro, par exemple
– des légumes variés dans les plats.
Limitez la quantité de viandes et de produits laitiers : croyez-moi ou non, cela encombre quand même le corps, surtout en abondance comme lors des fêtes.
Prenez vos protéines dans les légumes (avocat, par ex) ou les céréales (quinoa, par ex) pour garder votre énergie.

Petite astuce : si vous avez des envies de sucre, c’est souvent un manque de protéines. Et les envies de chocolat, c’est le signe d’un besoin de déstresser, lâcher prise et donc de faire du sport ou du yoga !

img_8700

Selon vos besoins, vous pouvez poursuivre cette détox 2 jours, 7 jours, 14 jours ou 21 jours. C’est à vous de voir jusqu’où vous voulez aller en écoutant votre corps 🙂

Et vous, quelles sont vos astuces pour nettoyer votre corps ?

15 produits à remplacer pour avoir une salle de bain écologique et sans produits toxiques pour la santé

Excellents conseils pour votre salle de bain 🙂
En plus, ces astuces sont peu chères 🙂

Consommons Sainement

sdb10

Voici une liste de l’ensemble des produits d’un exemple de salle de bain zéro-déchet et sans produits dangereux pour la santé ou l’environnement. Personnellement, je n’ai pas besoin de plus que ces 15 produits.

1- Le déodorant

sdb5

Remplacez votre déodorant (souvent composé de produits cancérigènes ou perturbants les hormones) ou votre anti-transpirant (contenant de l’aluminium, suspecté d’augmenter les risques, entre autres, de cancers du sein), par un déodorant à la noix de coco, fabriqué très simplement et rapidement. Pour cela, dans un petit pot en verre, mélangez 6 cuillerées d’huile biologique de noix de coco et 4 cuillerées de bicarbonate de soude alimentaire. Appliquez au doigt un peu de cette pâte sous les aisselles le matin.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article « 2 recettes simplissimes de déodorants sans produits cancérigènes ».

2- Les crèmes hydratantes

hydr3

Souvent composées de produits tels que des matières plastiques ou des conservateurs…

Voir l’article original 1 171 mots de plus

5 actions pour un déménagement réussi

Apparemment, déménager est une étape tellement importante dans notre vie que c’est considéré comme un des plus gros stress que l’on ait à vivre. Alors, pour être sûr de traverser cette longue étape sans y laisser (trop) de plumes, voici 5 actions qui vont vous faciliter la vie :

  • Trier bien avant le déménagement

Vous savez que vous ne voulez pas tout garder. Vous ne portez pas tous vos vêtements et toutes vos chaussures. Le déménagement à l’horizon est une super excuse pour vous mettre à faire du tri efficace ! 

Sortez de vos armoires tout ce que vous souhaitez revendre, donner ou jeter. 

Portez les trucs cassés au parc à  conteneurs (si vous ne les avez pas déjà réparés, vous ne le ferez sans doute jamais).

Mettez les vieux meubles à donner au bord de la route avec une pancarte « à donner » ou proposez-les à des amis.

Rédiger des annonces sur internet pour vendre les choses que vous n’avez jamais vraiment utilisé (ou que vous n’utiliserez plus).

C’est le début d’un nettoyage par le vide. Vous aurez moins à déménager !

Si vous souhaitez une vie bordélique, entourez-vous de bordel !

  • Lister tous les organismes et personnes avec qui vous correspondez par courrier postal afin de leur fournir votre nouvelle adresse.

On l’oublie souvent…!

Demandez toutes vos factures par mail, au moins jusqu’à ce que vous puissiez changer votre adresse postale auprès d’eux.

Prévoyez une façon d’avoir accès à  internet en cas de délai : un ami, de la famille, un voisin, un café, une bibliothèque, … Mais la clé pour internet, c’est de s’y prendre 2-3 semaines à l’avance. Les techniciens sont souvent fort occupés !

Vérifiez bien que votre fournisseur est le même que le précédent occupant de votre nouveau chez-vous ou que le réseau de votre opérateur couvre bien la zone.

  • Réfléchissez avant d’empaqueter !

Définissez ce dont vous aurez besoin une fois installé. Prévoyez d’avoir accès à vos affaires : documents importants, accessoires de bureau, vêtements, produits nettoyants, nourriture et outils de cuisine, essuis de bain et savons.

Veillez à ce que le rangement en boîtes soit fait intelligemment et efficacement. Vous aurez besoin d’accéder à certaines choses en premier !

Écrire le contenu de vos boîtes sur le carton est une bonne idée ! Vérifiez que ça soit lisible, détaillé, utile et au bon endroit… voire à plusieurs endroits sur la boîte, histoire que vous sachiez lire sans la manipuler !

Faites vos boîtes vous-mêmes pour être sûr(e)s de savoir ce qu’il y a dedans !

  • Réfléchissez avant de démonter et déplacer vos meubles !

Démenager les meubles et les affaires, ça ne se fait pas souvent en même temps. Vérifiez que le rangement saura se faire facilement après avoir remonté l’armoire.

Coller les vis, clous etc. aux parois du meuble démonté lui-même ! Ce sera mieux que de chercher après les vis dans des sachets isolés au milieu des cartons!

Prévoyez aussi des protections pour les meubles lors du déplacement. Si vous utilisez des couvertures et coussins, ne les mettez pas en boîtes, gardez les à portée de main !

  • Veillez à laisser de l’espace pour monter tous les meubles avant de placer les boîtes d’affaires.

Ne dites pas « pose ça là, on bougera plus tard » aux personnes qui vous aident à déménager. Plus tard, ça vous ennuyera !

Croyez-moi pour éviter ceci :

Petite confession :

Au cas où vous ne l’auriez pas deviné, c’est inspiré de mon récent déménagement :p
Et vous, quelles sont vos astuces déménagement ?

À vos cartons !

Pourquoi manger bio ?

Pourquoi manger bio ? Cette question est délicate. Certains considèrent ce marché comme un attrape-nigaud (souvent en argumentant que la contamination n’est pas gérable). D’autres voient cette tendance comme une porte de sortie vers une vie meilleure. Pour tous ceux qui se demandent si cela vaut la peine de se nourrir avec une alimentation « bio », voici mon point de vue. 

Bio = sain ?

Quand on me demande si je pense que tout ce qui est bio est d’office bon pour la santé, voici ce que je réponds :

En fait, ce serait beaucoup trop facile si on pouvait considérer les choses de cette façon. Normalement, les produits labellisés « bio » doivent correspondre à un cahier des charges plus strict que l’alimentation non-bio. Il y plus de critères, relativement variable selon le label (européen, français, belge, allemand, etc.). Beaucoup d’acheteurs « bio » s’attachent à la tolérance à 0,9% d’OGM (parce que oui, vous avez raison, c’est impossible de garantir un produit sans contaminant ou modification génétique de nos jours). D’autres font ce choix pour éviter les pesticides, fertilisants, antibiotiques, additifs, irradiations stérilisantes et autres traitements « non-naturels ».
Mon testeur ultime pour savoir si un produit est bon pour la santé, c’est mon corps : en fonction de ses réactions, je saurai dire si ça vaut la peine d’en abuser ou pas.Il y a quelques produits industrialisés qui ont reçu le label bio mais dont mon corps n’est pas trop fan… j’ai plutôt tendance à désigner ceux-là comme mauvais pour la santé. Vous savez pourquoi ? Parce que les produits liophylisés et/ou bourrés de sucre, ce n’est pas nutritif. 

Au final, le sucre de canne roux (souvent utilisé dans les produits bio) est bien bien meilleur que le sucre blanc raffiné… mais ça reste du sucre ! Mon astuce : cuisiner au  sirop d’agave (il ne perturbe pas les intestins) ou au miel (si vous voulez du local).

Il n’y a rien de tel que la cuisine faite maison !


Le bio, c’est un choix de vie !

  • Personnellement, je préfère mettre mon argent autant que je peux dans des produits que je considère de qualité. Les différents label bio assurent déjà des produits avec seulement un minimum de pesticides/produits chimiques/OGM/etc.
  • Maintenant, je connais des petits producteurs locaux qui ne savent pas forcément payer le label mais dont la qualité est vraiment top. 
  • J’adore savoir que j’aide des gens comme vous et moi à se nourrir, nourrir leurs enfants, leur payer des études et vivre dans cette société.

Un esprit sain dans un corps sain.

Il y a un autre point à considérer. Un médecin m’a dit un jour que je pourrai manger toute la nourriture saine que je voudrai, si mon mental ne suit pas, mon corps n’arrivera jamais à être véritablement en bonne santé. Et je suis bien d’accord.


Cher, le bio ?! 

À la question du « pourquoi », beaucoup ajoutent le critère « prix ». C’est compréhensible ! Nous vivons dans une société où gagner sa vie n’est pas simple. Les salaires ne sont pas facilement élevés, surtout pour les jeunes (sans parler de la complexité de trouver un emploi). De plus,  il faut toujours aller vite et prendre le moins cher, peu importe l’impact que ça a sur nous après. Cette société fast food ne nous emmène pas vers le bien-être mais la consommation (et ça enrichit souvent des gens déjà riches…). Il est temps de prendre conscience de vos besoins pour être bien dans votre corps et dans votre esprit. C’est ça la base d’une vie heureuse. 

Le truc pour manger bio pas cher c’est très simple : n’achetez pas vos courses habituelles en version bio !!! Faites des choix !


Et vous, pourquoi mangez-vous bio ? 


Les produits sur mon blog :

J’en profite pour faire une petite note-confession par rapport aux produits que je partage sur mon blog, j’aime bien parler du fait qu’ils sont bio parce que c’est un critère de choix pour certains (comme le critère « végan »). Le but n’est pas de pousser les gens à la consommation du bio mais plutôt de leur partager des découvertes qui ont fait plaisir autant à mes papilles qu’au reste de mon corps… et ces produits sont rarement mis en publicité.

Vous savez, j’ai déjà tellement été désespérée par le manque de choix pour mon type de régime alimentaire, quand j’ai envie de craquer sur « n’importe quoi », que ça me motive à conseiller de potentiels chercheurs de « trésors » sans gluten et sans lait à leur tour. 🙂

P.S.: vous l’avez probablement reconnu, je me suis inspirée d’un de mes commentaires à une fidèle lectrice de mon blog pour écrire cet article 🙂 

Les 5 étapes essentielles vers une meilleure vie

Connaissez-vous les points les plus importants à suivre pour avoir une vie au top ? Savez-vous qu’il y a des étapes essentielles et actions indispensables pour obtenir la vie de vos rêves ? Voici quelques conseils bien adéquats à mettre en pratique.

1. Organisez votre vie aux niveaux de votre :

*Environnement : trier, ranger, organiser votre espace et nettoyer régulièrement.

Si vous vivez dans un endroit bien rangé et propre, vous serez plus facilement de meilleure humeur ! Prenez le temps dont vous avez besoin pour vous sentir bien chez vous : organiser votre espace de façon à ce que vous puissiez ranger et nettoyer régulièrement et rapidement. Il faut qu’il ne reste aucun tas à trier !
Votre espace de vie peut vivre… si c’est bien organisé, vous ne perdrez pas trop d’énergie à ranger ou nettoyer.

*Finances :

Organiser vos finances, c’est définir vos rentrées d’argent et vos dépenses, ménager des espaces pour vos factures et documents administratifs (fardes, par exemple) dans votre bureau, prévoir les sorties, préparer la vérification et le paiement des factures au moment adéquat pour vous. Une fois que tout ça est mis en place, les factures perdues/impayées et les dettes disparaîtront.
Pour la santé de vos finances, vous avez besoin de savoir si vous vivez dans vos moyens… et si ce n’est pas le cas, de trouver des solutions pour que ce soit le cas.

*Relations : familiales, amicales ou professionnelles…

Réservez du temps de qualité pour les gens que vous portez dans votre cœur. Prévoyez des soirées avec votre partenaire de vie, vos enfants, vos amis, votre famille. Organiser ses relations, ça inclut aussi de laisser tomber les relations toxiques… vous savez, ces gens qui vous prennent votre énergie… Si vous êtes vidés/fatigués/sur les nerfs/etc. après une conversation normale avec quelqu’un, cela veut juste dire qu’il y a antipathie et que vous avez peut-être même besoin de ne plus voir cette personne pour être bien.

*Santé : oui, la santé, ça s’organise.

De quoi avez-vous besoin dans votre vie pour être en bonne santé. Vos médicaments ou nutriments sont-ils tous dans une armoire ? ou pêle-mêle dans plusieurs armoires ? Pour vivre sainement, vous savez que vous devez manger d’une certaine façon ? Alors vous savez que vous avez besoin d’une organisation, qu’il s’agisse de rappels pour prendre un cachet, de préparer des menus de la semaine ou de faire la liste des aliments qu’il n’y a plus dans votre placard avant de faire les courses.
Si vous avez besoin de faire du sport régulièrement pour votre santé, organisez-vous aussi pour prendre ce temps.

*Énergie spirituelle :

Définissez des moments pour vous sentir bien (méditer, prier, parler aux arbres, etc.) et déterminez votre sens de vie.
Si vous n’avez pas de sens à votre vie, il y a 80% de chance que vous la subissiez plutôt que de la vivre pleinement… ce qui veut dire que vous pouvez vous sentir mieux à la fin de chaque journée si vous gardez votre sens de vie en tête.

*Temps : organiser votre temps, c’est prévoir les choses que vous avez à faire et choisir les priorités à faire par jour.

Si votre temps est bien organisé, vous abattrez plus de boulot que si vous travaillez simplement selon votre to-do liste en remettant la suite de la liste au lendemain (c’est limite de la procrastination, ça…!). En prenant le facteur « temps » en compte, vous jouez avec votre adrénaline pour être plus efficace dans chaque tâche.


Concrètement, vous le savez, vous êtes plus rapides quand vous avez en tête toutes les choses que vous comptez faire sur la journée. Si on vous donne une tâche et qu’à la fin de chaque tâche, vous recevez une autre, instinctivement vous serez plus lent.  Vous le savez, tout est lié. Mais vous avez besoin d’organisation dans votre vie pour vous focaliser sur le reste.

Une fois que vous avez des systèmes efficaces et bien organisés, vous serez plus efficaces dans tout. Mais vous avez besoin de prendre le temps de vous organiser d’abord. Sans cela, les imprévus iront sur la pile des autres choses à faire et vous n’aurez probablement jamais le temps de vous mettre à régler ces choses.


où allez-vous comme ça dans votre vie

2. Définissez et investissez dans votre futur :

Quelle vie voulez-vous vivre ?
Quels sont vos objectifs dans votre vie ?
Pourquoi ? Quel est le sens profond de ces choix/désirs à vos yeux ?
Puis, comment allez-vous les manifester et agir ?

Confession en exemple : Je veux vivre une vie pleine de sens, de découvertes et d’émerveillement. Je veux pouvoir subvenir à mes besoins financièrement et je veux travailler dans quelque chose qui a du sens pour moi. J’ai toujours voulu être écrivaine mais ne savait pas sur quoi écrire. J’écris des articles sur ce blog et je crée des sites web parce que ça me challenge et que j’apprécie la tranquillité du virtuel. Je partage dans ce blog des choses que j’apprécie dans la vie et des conseils que je donne à mes amis… en me disant que ça pourrait aider des gens, répondre à des questionnements, etc. Je suis idéaliste et je souhaite aider le monde entier à aller mieux. Je suis convaincue que c’est en lançant des sourires que l’on peut améliorer le monde en commençant par mettre les gens que l’on croise de bonne humeur. Je pense que ces petites graines que je sème dans mes blogs pourront toujours aider d’autres à se sentir mieux. Et ça me fait me sentir bien. Mais pour être vue et lue en ligne, je dois avoir un rendement régulier d’articles dans lesquels je crois et qui plaisent. Ce défi me plaît et chaque jour, j’ai de nouvelles idées d’articles à partager avec vous.

3. Déterminez des paramètres pour suivre votre évolution vers vos objectifs de vie.

Par exemple, si vous voulez manger plus sain, observez vos repas et les proportions de nourritures saines que vous augmentez petit à petit dans vos menus.
Dans mon exemple, c’est la satisfaction que je retire personnellement de mes articles et le nombre de réactions qui me servent de paramètres.
Si votre objectif de vie est de bien éduquer vos enfants, vos paramètres sont leurs paroles et actions.
Si votre objectif de vie est d’avoir une chouette maison avec la personne que vous aimez ou de découvrir le monde, devinez quels paramètres vous pouvez déterminer pour voir votre avancée.

la nature est le meilleur endroit pour méditer

4. Méditez pour réduire le bruit de vos pensées, prier, écouter de la musique inspirante…

Ménagez-vous ce temps pour vous-mêmes.

5. Avancez vers vos buts chaque jour (pour éviter la procrastination) :

Commencez par les « plus difficiles » choses nécessaires, une étape à la fois.


Il y a un article bien plus détaillé là-dessus sur Medium par Ben Hardy.

Bien entretenir son énergie vitale – le chi –

DomaZen propose un super article sur le Chi, notre énergie vitale et comment l’entretenir dans les différents aspects de notre vie ! 

(…) cette énergie qui est omniprésente en nous et autour de nous, à la base neutre et vierge, elle se drape de diverses caractéristiques suivant les chemins qu’elle emprunte, les lieux et les ambiances qu’elle visite pour arriver jusqu’à nous, et nous pouvons la qualifier à ce moment-là de positive, négative, yin ou yang et la ressentir de différentes façons suivant notre sensibilité. (…)

Lire son article : Energie vitale : Comment entretenir le Chi-Ki-Prana — DomaZen

Pourquoi j’achète parfois des fringues et chaussures de princesses ?

J’aime bien me sentir belle et féminine (c’est-à-dire forte, stylée et « puissante »). Mon arme ? Des vêtements et chaussures « de princesses »  que je ne porte pas tous les jours… mais n’importe quel jour. D’humeur coquette, je peux enfiler une robe de bal, une jupe à paillettes ou mettre des chaussures à talons. Juste comme ça, parce que j’en ai envie. Je les ai achetées pour ça.

Mon proverbe en la matière :

Il n’y a pas de raison d’attendre bêtement une occasion spéciale particulière pour porter de beaux vêtements. Tous les jours peuvent être des jours de fêtes ! 

Enfin c’est mon avis. Qu’en pensez-vous les filles ?

P.S.: Bien entendu, j’ai mes jours pyjamas aussi 😉

Méditer en moins de 10 minutes

C’est devenu populaire, tout le monde le sait : méditer est devenu LA nouvelle forme de prière qui amène paix intérieure, bien-être, amour, etc. Mais une société comme la nôtre, où tout doit aller vite et où le temps est généralement notre pire ennemi, comment faire pour arriver à trouver un moment pour se lancer dans la méditation ? Le yoga express, ça existe ? 

Il y a de plus en plus de méthodes développées de nos jours, de conseils et astuces expliquées sur le web quant à la meilleure façon de méditer, faire du yoga et intégrer une routine de bien-être mental au quotidien.

Honnêtement, pour l’instant, je suis tout au plus une nuit sur deux chez moi. Alors, la routine méditation/yoga, c’est pas ce qu’il y a de plus simple !

En tout cas, ce qui marche vraiment bien pour moi pour l’instant, c’est l’enchaînement de yoga appelée « Salutation du Soleil« . Il dure 5 minutes top chrono, même quand je prends bien le temps de respirer à chaque nouvelle position.

Voici en photo ce que ça donne :


Souvent, je suis pressée, donc je chante le gayatri mantra ou le mantra Teyata (version Deva Premal) en même temps.

Quand j’ai plus de temps, je maintiens chaque position pendant 2 à 3 respirations profondes (c’est une excellente technique à maîtriser pour le stretching).

Chez mon mec, j’utilise mon plaid London pour faire l’enchaînement (le carrelage, c’est vraiment dur), mais chez moi, je le fais sur mon plancher en bois du séjour.

 

Confessions sur le sujet :

J’ai fait du yoga régulièrement avec ma mère pendant environ 2-3 ans, depuis mes 14 ans.

Ensuite, j’ai eu la chance d’essayer à l’occasion diverses techniques de stretching et de qi gong.

Ce sont, d’après moi, de bonnes façons d’apprendre à connaître son corps (ses limites, etc.). Je les recommande vraiment grandement. Mais il y a tellement de variétés dans ces disciplines, que c’est à vous de définir ce qui vous convient le mieux.

Quant à la méditation, j’ai appris à la pratiquer surtout quand je tombais malade (pour favoriser ma guérison) et pour mieux maîtriser mes pensées (les organiser et me concentrer sur le meilleur).

Aujourd’hui, j’ai peu le temps de méditer mais, croyez-moi, les plus chouettes expériences arrivent surtout quand on parvient à méditer plus de 30 minutes.

Si vous bloquez à seulement quelques minutes, ne vous prenez pas la tête. Le but n’est pas d’arrêter totalement de penser, mais de s’écouter, d’écouter le silence autour de soi, de lâcher le flot d’émotions que vous avez probablement emmagasiné, etc. Rassurez-vous, personne n’est parfait. Et les habitudes sont dures à prendre (comptez toujours au moins 21 jours pour garder une bonne habitude). Si je conseille les mantras, c’est parce que c’est ce que je préfère pour réduire les pensées.

Bonne méditation !!

L’astuce no.1 pour nettoyer les WC facilement !

  1. Saupoudrer la cuvette de bicarbonate de soude (petite pluie pour qu’il y en ait partout).
  2. Laisser agir plusieurs minutes (vaquer à vos autres occupations).
  3. Frotter les parois de la cuvette à la brosse habituelle : le bicarbonate de soude vous aide à nettoyer les crasses séchées et vous récupérez une cuvette toute blanche !
  4. Tirer la chasse (quantité d’eau petite commission suffit) et c’est propre !
  5. Si vous avez des invités et que vous voulez ajouter une douce odeur, versez deux gouttes d’huile essentielle de lavande dans l’eau avant leur arrivée 😉

Avez-vous le bon réflexe pour sauver vos finances et votre couple ?

Que faites-vous si vous arrivez aux toilettes et que votre tendre moitié, proche, colocataire ou cokotteur a oublié de positionner le couvercle des toilettes comme vous l’entendez ?

Curieusement, ce simple détail est connu pour mener à l’énervement ; cette goutte qui fait déborder le vase (c’est mieux que la cuvette notez bien) est en fait plutôt aisée à résoudre avec « les bons » arguments. Il suffit de trouver le compromis « mêmes efforts pour tout le monde », le tout pour une bonne raison… parce qu’évidemment, les êtres humains ont généralement besoin d’une bonne raison pour faire les choses.

La solution : tout le monde ouvre et referme le couvercle ; les hommes poignent dans la lunette en même temps lorsqu’il le juge nécessaire. Fin du problème.

La bonne raison : en feng shui, garder la cuvette des WC ouvert équivaut à jeter ses finances aux chiottes.
Si vous souhaitez symboliquement mieux gérer vos sous, fermez toujours le couvercle de vos toilettes.

Vous cherchez des livres sur le sujet ? Quelques références par ici 🙂

img_1471

Nettoyage de printemps

Une autre grande règle pour faire avancer votre vie : vous débarrassez de ce dont vous n’avez plus besoin. La poussière, les crasses, les vieilleries que vous n’utiliserez pas, même si vous les répariez… n’ont pas lieu d’être dans votre chez vous. Cela pompe votre énergie et vous fait perdre le contrôle de votre vie en vous dispersant avec du mauvais qi (ou chi… d’après les maîtres en feng shui).

Prenez donc bien le temps de faire le nettoyage dont vous avez besoin dans votre maison au printemps. Mais, attention que remuez des énergies (mêmes vieilles) peut fatiguer. Veillez donc aussi à vous reposer.
Certains seront également adeptes des bougies, de l’encens ou du papier d’Arménie pour doubler l’effet du nettoyage. Le plus important étant de faire ce que vous ressentez comme juste… Mais n’hésitez pas à vous donner les moyens de faire ce qui est important à vos yeux/votre instinct.