De l’Angleterre et de l’intérêt des diplômes| Chronique d’une Sans Emploi Fixe | 44

Assise sur un fauteuil en cuir brun, je regarde par la fenêtre. Les yeux perdus dans le vide. Rien n’a l’air de bouger de l’autre côté de la vitre. Le ciel est gris, maussade et pluvieux. Dans mon esprit aussi, c’est un peu le vide. La fatigue y est sûrement pour quelque chose… ou le virus qui a fini par avoir le dessus sur moi, ces derniers jours, je ne sais pas. L’eau qui ruisselle sur le sol de la terrasse crée de petits miroirs parmi les feuilles mortes.

Soudainement, des images se forment dans mon esprit. D’autres feuilles, d’autres flaques au sol, reflétant les lumières d’un centre-ville anglais… Dans la pénombre de mon souvenir, renaissent petit à petit les rues de Sheffield, les bâtiments en pierre, les enseignes en bois… retentissent les bruits des autos, des taxis noirs et des bus rouges, serrant à gauche sur la route. Tout un tas de souvenirs me reviennent progressivement… C’était il y a 8 ans déjà, l’Angleterre. 

Je me souviens de la fois où l’on traversait une place sous la pluie, avec mon cokotteur et ma cokotteuse, de retour d’une soirée au restaurant. À côté de mes cours d’ostéologie, je passais le plus clair de mon temps avec eux. Ou seule à flâner en ville. 

Je me rappelle aussi avoir observé cette pluie à travers la vitre de ma résidence une quantité astronomique de fois, en étudiant les muscles du corps humain, en cuisinant, ou même en écoutant du métal…

Quand j’y repense, je m’aperçois que je me projetais peu au niveau professionnel durant cette année d’études. Comme si ma vie était toute tracée après mon diplôme. Je pensais certainement devoir faire mes preuves et être embauchée en tant que spécialiste auprès des archéologues de la région wallonne… Fin de l’histoire.

Et cette vision n’est pas étonnante. C’est toujours comme ça qu’on nous l’a présenté depuis notre plus jeune âge. « Tu dois étudier pour arriver à quelque chose ! » … « Sans diplôme, tu n’iras nulle part et tu ne mériteras pas de faire ce que tu veux de ta vie. » … Comme si la vie était plus simple une fois le diplôme en poche. 

En réalité, on étudie comme si, après, il n’y avait rien d’autre que ce qu’on a prévu, comme si ce serait plus reposant. On étudie comme si après, la vie ne devenait pas plus compliquée (et elle l’est car la plupart d’entre nous commençons réellement à payer nos factures en étant employés quelque part). On étudie comme si la seule chose qui comptait c’était de prouver qu’on est capable des compétences auxquelles on prétend et que l’on mérite d’en avoir la certification… alors que tout cela ne compte pas tant que cela, au final. Ce diplôme ou un autre ne rendra pas la banque moins capricieuse quand on veut acheter une maison. Ce bout de papier n’amadouera pas les propriétaires ou les employeurs pour nous fournir cet appartement ou ce job dont on rêve. 

Ce certificat ne fera rien d’autre que cocher une case sur la check-list de notre vie, celle qui rend si fier certains parents… Pourtant, cette liste n’a pas grande importance car elle ne montre pas réellement qui on est et ne mesure même pas notre degré de bonheur. Elle se contente d’identifier les étapes que l’on a passées vers ce que les gens appellent la « réussite », le « succès »… 

Toutefois, sans diplôme, on peut être compétent et on sait le prouver ! Est-ce que vous demandez aux artisans du bois ou aux créatrices de savons solides que vous appréciez de vous montrer leur certification avant d’acheter leurs créations ? Nooon. Parce que ça n’a pas réellement d’importance.

Et d’ailleurs, moi aussi, je serais également une « fraude » d’après ce système : je n’ai ni formation ni diplôme en matières de communication ou de bibliothéconomie. Pourtant, ces deux dernières années, j’ai eu la chance d’exercer en tant que journaliste et aujourd’hui en tant que bibliothécaire. Est-ce que cela me rend moins accomplie ? Je vous laisse deviner la réponse 🙂

La suite au prochain épisode…

Chronique d’une Sans Emploi Fixe | L’Info de la Région 2022 | SEMAINE 6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.