J’ai vécu une expérience du marketing de réseau magique | Chronique d’une Sans Emploi Fixe | 19

Debout devant l’évier, je me débarbouille et hydrate un peu ma peau. En utilisant ma crème, je repense à l’année dernière : la fois où j’ai reçu l’anti-rides en pleine réunion digitale (je n’ai pas pu m’empêcher de faire une petite danse de la joie et de la tester directement)… La fois où j’ai mis l’encre à lèvres juste avant d’embrasser mon compagnon (je lui ai fait croire qu’il en avait partout après)… La fois où j’ai préparé mes publications sociales pour partager les promos de l’été à mes copines avant de me retrouver au milieu d’un marché en France à essayer de me connecter pour commander un soin à 9h tapantes…

Car oui, j’ai testé la distribution de produits cosmétiques l’an dernier. Cela en a étonné plus d’un. Mais cette histoire m’a fait grandir. J’ai découvert un autre métier… loin des clichés entendus.

Je vous situe le contexte. Février 2020. Un mois de folie : une grosse analyse anthropologique à finaliser, une mission archéologique à temps partiel en cours et quelques articles à rédiger pour un journal et un magazine. J’avais rarement autant de boulot en même temps mais j’étais ravie. Je cherchais déjà du taf’ pour le mois de mars, autant rédactionnel qu’anthropologique, pour poursuivre sur ma lancée. 

À l’époque déjà, j’ajoutais “un peu tout le monde” sur les réseaux sociaux, tant que la personne avait l’air d’habiter en Belgique, d’avoir un métier intéressant ou une vision inspirante de la vie. On fait comme on peut pour rencontrer des gens (et prospects) quand on est freelance en pleine campagne…! 

Donc, quand une mum-entrepreneure bien dans sa peau m’a ajoutée, j’ai trouvé ça cool. J’ai lu une de ses publications où elle disait qu’elle cherchait des personnes intéressées par les réseaux sociaux qui ont envie de faire un peu de sous. C’était mon cas. Je l’ai rencontrée, c’est vraiment une personne sympa, pleine d’enthousiasme et qui n’a pas peur des défis. J’adore ça ! On a passé un super moment à papoter de nos activités, de ce que je pourrais faire et bien sûr, de ses produits de soin. Elle m’a proposé d’essayer sans condition ni promesse. Après réflexion, je me suis lancée. C’est ainsi que cette adorable mère de deux enfants est devenue ma marraine et que j’ai rejoint son équipe. 

J’ai essayé quelques produits (mon corps sensible a bien réagi), j’en ai vendu certains à des copines (qui ont bien aimé aussi). Parfois, je ne prenais pas de marge dessus et d’autres fois, je recevais un petit pourcentage. 

Alors, oui les filles “au-dessus” de moi dans l’équipe recevaient quelques avantages à chaque achat ou vente de ma part… mais elles me donnaient tellement de conseils personnels, de partages et d’infos que je trouve ça justifié. On se soutenait les unes les autres, on avait une boîte derrière qui se bougeait pour nous fournir les produits à domicile… Jamais personne ne m’a imposé quoi que ce soit : ni d’acheter un pack, ni d’atteindre des chiffres, ni de vendre à des prix cassés pour contrer les rivales. On est une équipe, on s’entraide, on rigole bien et on bosse à fond. 

Si j’ai vécu une chouette expérience que je ne regretterai jamais, je sais que d’autres personnes en ont bavé et en bavent peut-être encore avec de telles opportunités. Car oui, je n’y ai pas été confrontée, mais les stéréotypes du MLM sont fondés. Malheureusement, certains subissent la pression de faire du chiffre à tout prix et ne peuvent en sortir sous peine de tout perdre. On ne leur a pas forcément promis la lune à la base, mais le rêve, ils sont loin de vivre. Alors, comme pour tout, restons lucides face aux offres de jobs sympas…

La suite au prochain épisode…

Chronique d’une Sans Emploi Fixe par Hélène Déom | pour L’Info de la Région 2021 | SEMAINE 29

Publié par Hélène M.A. Déom

Une femme du 21e siècle… Une entrepreneure slasheuse qui s’assume et s’exprime. Une philanthrope enthousiaste qui aime réfléchir sur les différents domaines de la vie (job, amour, santé, lifestyle…). Une passionnée de partages empathiques et bienveillants d’histoires de vie. Mon nom est Hélène Déom (vu que nous sommes 2 dans ma province, j’utilise souvent mes deuxièmes prénoms M.A.). Aspirante écrivaine depuis mes 16 ans, j’ai découvert le monde en étudiant à l’université… Mais peu importe mes diplômes, ma “carrière” évolue et varie d’une année à l’autre. Citoyenne du monde et mangeuse “compliquée”, je me nourris de produits glutenfree et dairyfree, comme disent les Anglais. Aujourd’hui, j’ai 30 ans et j’écris autant pour vivre que pour réfléchir à la vie… Si tu aimes ce que je rédige, laisse-moi un commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :