Confession d’une miss sans gluten & sans lait ~ 1

Manger sans gluten et sans lait, c’est un état d’esprit – avant d’être un régime alimentaire – …

Car si nous n’avons pas la foi en nos choix, ce n’est jamais qu’une passe que l’on traverse ou une mode que l’on suit. Personnellement, je mange sans gluten et sans lait par choix. Car je sais que je suis intolérante.

Mes symptômes ?

  • L’irritabilité a été mon premier : d’une nature plutôt gentille envers le monde, le gluten/lait me transforme en un petit monstre en colère sans raison apparente. Cette irritabilité vient de la perturbation de mes intestins. Considérés comme le 2e cerveau du corps humain par de nombreux spécialistes, ceux-ci sont clairement sensibles à l’absorption de produits tels que le sucre, le lait animal et le gluten.
  • Ballonnements, flatulences sont des maux qui apparaissent régulièrement chez les humains sans forcément être atteints d’une maladie ou d’une intolérance (quoique ? 🤔).

Une intolérance indétectable

Mon intolérance, je la connais et je l’assume… Mais elle est indétectable pour autrui. Ils ne se rendent pas forcément compte du désagrément que cela engendre pour moi pendant plusieurs jours, que ce soit au niveau personnel, relationnel ou professionnel : inconfort, malaise… peur d’agresser sans contrôle et sans raison.

Une fille difficile ? Ou les obligations d’une gourmande…

Pour mes compagnons de repas, je pourrais même passer pour une fille difficile (puisqu’il y en a dans tout) et qu’en tant que gourmande à la base, je n’apprécie pas particulièrement aller au resto pour manger une salade quand d’autres savourent une délicieuse pizza.

Parfois plus facile dans un autre pays…

Ce régime alimentaire avait parfois plus d’échos favorables dans les restaurants en Angleterre. Là-bas, le « sans lactose » n’existe quasi pas. C’est bel et bien le gluten et/ou les produits laitiers (#dairyfree) qu’on peut fuir, bien plus aisément qu’en Belgique (où il parait que nous sommes trop peu nombreux pour que les restos prévoient quelque chose pour nous).

Une note d’espoir pour finir

Par cette petite confession que je vous partage, je lance mon espoir dans l’univers : que tous les Belges qui mangent également sans gluten et/ou sans lait, par intolérance ou par allergie, aient bientôt plus d’accès à de la nourriture saine et concoctée par des chefs inventifs 😊

Quelques références de livres pour vous guider dans le sans gluten et le sans lait par ici 🙂

Publié par Hélène M.A. Déom

Une femme du 21e siècle… Une entrepreneure slasheuse qui s’assume et s’exprime. Une philanthrope enthousiaste qui aime réfléchir sur les différents domaines de la vie (job, amour, santé, lifestyle…). Une passionnée de partages empathiques et bienveillants d’histoires de vie. Mon nom est Hélène Déom (vu que nous sommes 2 dans ma province, j’utilise souvent mes deuxièmes prénoms M.A.). Aspirante écrivaine depuis mes 16 ans, j’ai découvert le monde en étudiant à l’université… Mais peu importe mes diplômes, ma “carrière” évolue et varie d’une année à l’autre. Citoyenne du monde et mangeuse “compliquée”, je me nourris de produits glutenfree et dairyfree, comme disent les Anglais. Aujourd’hui, j’ai 30 ans et j’écris autant pour vivre que pour réfléchir à la vie… Si tu aimes ce que je rédige, laisse-moi un commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :