Un déodorant maison : vraiment efficace ?

Honnêtement, trouver un déodorant naturel et efficace (sans aluminium et qui n’arrête pas la transpiration…) de nos jours, ce n’est pas simple.

Pendant des années, j’ai utilisé un déo très chouette à base d’hamamélis mais c’est un produit allemand et ça devenait compliqué de s’en procurer. Puis j’ai testé le baume déodorant d’Acorelle, qui est assez efficace mais je suis rapidement arrivée au bout du pot. C’était donc pour moi le moment idéal pour tester et faire moi-même mon déodorant maison (yes! DIY! 😀 ).

J’ai obtenu la recette chez CosmEthique à Arlon (merciii :D) et j’en ai déjà fait deux pots depuis, donc je peux le promettre, ça marche !

Les avantages de faire soi-même son déo :

  • Coût : ça ne coûte quasi rien : seules les huiles essentielles coûtent un peu à l’achat… mais ça ne se vide pas en un clin d’oeil 🙂 … c’est encore plus bon marché si vous prenez la cire chez un apiculteur !
  • Durée de réalisation : c’est fait en 15 minutes plus ou moins (un peu plus quand vous lisez et re-re-lisez la recette pour être sûre de ce que vous faites la première fois).
  • Durée d’efficacité : longue ! … ça varie selon votre biorythme (les hormones, etc.), votre niveau d’activité physique ou intellectuelle (perso, je transpire beaucoup quand je réfléchis xD), mais honnêtement, en hiver j’en mettais une fois le matin et ça tenait parfois plus de 15h ! Ici en été, avec la météo qui se réchauffe bien, je tiens tranquillement 8-10h à transpirer et sans rien sentir ! 🙂
  • Durée d’utilisation : raisonnablement longue ! J’ai vidé mon premier pot (50 ml) en 3-4 mois, donc il ne faut pas en faire trop souvent ! 🙂

Aveu : je n’ai pas testé sur des aisselles poilues de plus de 4mm… :p mais je suis curieuse de savoir si ça marche sur les poils car certains hommes sont sceptiques ! xD

Les inconvénients…

  • Il faut penser à se procurer les 5 ingrédients…
  • Il faut prendre le temps de le faire…
  • L’achat d’un mini-fouet est utile à la préparation, même si une cuillère suffit largement.
  • Il vaut mieux sacrifier le bol de préparation cosmétiques à ce seul usage, alors choisissez bien celui que vous n’utiliserez plus au petit déj !
  • Il y a un risque de casser un bol en verre si vous l’utilisez au bain-marie en pensant que ce sera plus facile à nettoyer…
  • Il est possible que vous perdiez des petites boules de cire/déo par-ci par-là quand vous en mettez un peu trop (au début, j’étais fort généreuse O:) … mais je n’ai rien tâché !)

C’est bon ? Vous voulez toujours faire votre déo vous-mêmes ?

Une recette de déodorant maison

C’est une recette parmi tant d’autres, mais en tout cas, elle marche super !

Ingrédients

  • 2 g de cire d’abeille
  • 20 g d’huile de coco
  • 15 g de bicarbonate de soude
  • 8 g de fécule de pomme de terre (ou de maïs)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (ou orange douce)

Alternative sans cire d’abeille : ajouter 1 c. à s. de beurre de karité, passer à 20 g de bicarbonate, 20 g de fécule, garder les 20 g d’huile de coco et diminuer à 5 gouttes d’HE (Merci Magali pour ta recette 🙂 )

Alternative à la fécule : j’ai testé la crème de riz, ça marche mais c’est moins homogène…!

Marche à suivre

  1. Faire fondre la cire et l’huile de coco au bain-marie
  2. Retirer du feu
  3. Ajouter le bicarbonate de soude et la fécule
  4. Bien mélanger
  5. Ajouter les gouttes d’huile essentielle de votre choix
  6. Mélanger
  7. Verser dans un petit pot et laisser refroidir

Facile, non ?! 🙂 Allez-y, testez et commentez les résultats ! 🙂

À la recherche de déodorants naturels maison faits par quelqu’un d’autres ?

Pour celles et ceux qui n’ont pas le courage ni une minute à eux, voici quelques noms de personnes du coin (Province Luxembourg) qui font/proposent des cosmétiques naturels :

Vous pouvez aussi apprendre à le faire avec Les Ateliers du Chapeau Vert à Habay-la-Neuve !

Si vous habitez plus loin, il y a de quoi s’équiper un peu partout 🙂
Chez Biocam
Ou ici, par exemple…

Publié par Hélène M.A. Déom

Une femme du 21e siècle… Une entrepreneure slasheuse qui s’assume et s’exprime. Une philanthrope enthousiaste qui aime réfléchir sur les différents domaines de la vie (job, amour, santé, lifestyle…). Une passionnée de partages empathiques et bienveillants d’histoires de vie. Mon nom est Hélène Déom (vu que nous sommes 2 dans ma province, j’utilise souvent mes deuxièmes prénoms M.A.). Aspirante écrivaine depuis mes 16 ans, j’ai découvert le monde en étudiant à l’université… Mais peu importe mes diplômes, ma “carrière” évolue et varie d’une année à l’autre. Citoyenne du monde et mangeuse “compliquée”, je me nourris de produits glutenfree et dairyfree, comme disent les Anglais. Aujourd’hui, j’ai 30 ans et j’écris autant pour vivre que pour réfléchir à la vie… Si tu aimes ce que je rédige, laisse-moi un commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :